Press "Enter" to skip to content

Troubles de l’attention en classe, comment y remédier ?

Les troubles de l’attention sont de déficits liés à l’attention. La personne atteinte de cette trouble a du mal à se concentrer. Dénommé communément comme TDA ou TDAH, cette trouble de l’attention peut s’accompagner de l’hyperactivité ou non. L’enfant ou la personne atteinte peut semer le trouble autour de lui. Pour un parent d’élève ainsi qu’un enseignant, avoir à faire avec cet enfant est difficile, surtout en classe. La question qui se pose est : comment remédier aux troubles de l’attention en classe?

Eviter tous les stimuli parasites

Pour un enfant ayant une trouble de l’attention en classe, la première chose à faire est la prévention. Dès qu’un enseignant a été notifié de la situation de l’élève, il doit prendre des mesures pour éviter qu’ils portent son attention ailleurs que pendant les cours.

Comme nous l’avions mentionné plus tôt, ces troubles peuvent s’accompagner d’une hyperactivité, c’est-à-dire un besoin incessant de faire des gestes et des mouvements. Ainsi, des affiches perturbatrices comme des affiches multicolores ou des tableaux qui s’affichent, l’enseignant doit les mettre hors de vue de l’enfant durant les cours.

Mais aussi pour les parents, il faut veiller aux fournitures données à l’enfant. Elles ne doivent pas contenir de stylos ou de feutres multicolores pour les inciter à les utiliser comme distraction en cours.

Trouver un bon emplacement dans la salle de classe

Encore un conseil pour la prévention : les enfants souffrant de ces troubles de l’attention en classe doivent être mis à des places sans gêne. Il s’agit ici soit de les mettre devant le tableau ou devant l’enseignant.

Comme tout élève, s’il est devant, il peut porter facilement son attention vers le cours et mieux se concentrer. De même que pour le cas où il se porte devant l’enseignant. Ce dernier aura plus de temps pour suivre attentivement sa progression.

Les élèves connaissant cette trouble de l’attention en classe ne doivent pas seulement être exposés aux visuels déconcertants mais aussi des bruits qui peuvent les troublant. Dans ce cas, un élève dans cette situation doit être placé à côté d’un élève qui ne parle pas beaucoup, du moins pas perturbateur.

Doit-on alors isoler ceux qui ont des troubles de l’attention en classe ?

La question de l’isolement total ne doit pas être évoquée puisque cela ne fera que le troubler davantage.

En effet, un enfant atteint de TDA ou de TDAH est parfois conscient qu’il est différent des autres élèves. Dès qu’une image ou un  son le trouble, il va porter son attention vers cela. Ainsi, le suivi des cours n’est pas le même qu’avec les autres.

L’isoler dans une autre salle ou même le faire asseoir sans voisin de table va le remettre encore en question.

Ainsi, il faut alors le faire participer régulièrement, pour attirer son attention. En effet, la plupart du temps, ils sont trop silencieux et ne répondent à aucune question travaillée en cours. Pour y remédier, l’enseignant peut aussi le placer à côté d’un ami qui peut l’aider à trouver des réponses et pour qu’il puisse participer.

Avoir des élèves ayant des troubles de l’attention en classe est assez compliqué. Le mieux est de le diagnostiquer au plus tôt pour permettre à des solutions préventives.

Lire aussi: apprendre à lire en cp grâce à la méthode syllabique