Ouest-France
Vendredi 21 juin 2002

La classe de 4eC de Du-Bellay a remporté le défi Légion d'honneur-citoyenneté

Des collégiens choletais reçus à l'Elysée

 
Vingt-trois élèves de 4e du collège Du-Bellay ont pu entrer hier à l'Elysée avec trois professeurs et la principale de leur établissement.
Ils ont découvert les salons de l'Élysée, se sont assis aux tables de la salle de réception du palais présidentiel... Hier, vingt-trois élèves du collège Du-Bellay ont passé une journée magique à Paris. C'était la récompense du prix Légion d'honneur-citoyenneté, remporté par les collégiens.

" En arrivant à la gare, tout à l'heure, c'est vrai que j'ai ressenti une grosse boule à l'estomac. Ce n'est pas tous les jours que l'on va à l'Élysée... " Dans le train qui la menait vers Paris, hier matin, Nabila essayait de se faire à l'idée : elle allait, avec sa classe de 4eC du collège Joachim du-Bellay, avoir la chance de pénétrer dans la demeure du président de la République. " Un privilège " acquis : les élèves ont remporté le premier prix du défi " Légion d'honneur-citoyenneté ".

Au programme, hier : pique-nique dans le jardin du Luxembourg, face au Sénat; marche dans les rues de la capitale ; découverte des Invalides et du musée de l'Armée. Premières exclamations, devant le tombeau de Napoléon Bonaparte et le premier collier de l'Ordre de la Légion d'Honneur. Photographies à tout va. Puis, c'est l'Élysée, ses ors et sa magie. Une découverte exceptionnelle pour une classe. D'emblée, le guide crée l'atmosphère. " Vous êtes dans la cour de l'Élysée. C'est par ici qu'arrivent les chefs d'Etat, les personnalités reçues par le président de la République ". Ce jeudi, les personnalités ont entre 13 et 14 ans et se prénomment Fanny, Tony, Hamza, Suna, Kazoua, Julien, Magali, Axelle, Jean, Charly…
Moment magique dans le faste de la salle de
réception...
À l'intérieur du palais présidentiel, les collégiens choletais s'enthousiasment de sentir le moelleux des riches tapis sous leurs pas, lèvent des yeux écarquillés vers les lustres qui croulent des plafonds dorés, posent une main incertaine sur le dossier d'un fauteuil d'époque.

"Oh, c'est Mme Chirac! "

Dans le salon de passage, mouvement d'ensemble vers la fenêtre. " C'est Bernadette ? Oh, c'est Mme Chirac ! " L'épouse du chef de l'État vient de sortir dans la cour et monte dans une voiture sombre. On avance. Salon des portraits : " Il est utilisé pour les dîners restreints. Hier, le président a reçu Tony Blair dans cette pièce. Madame aime également beaucoup ce salon ", poursuit le guide. Après de nouvelles découvertes, de nouvelles photographies, le petit monde arrive dans les espaces de réception. Le Jardin d'hiver et la salle des fêtes. Des serveurs en complet blanc apportent boissons fraîches et pâtisseries délicates aux " invités " étonnés : " ils sont maniérés ! ", s'écrie en riant une élève.

" Ceux qui ont travaillé de tout leur coeur pour leur pays méritent récompense. C'est ce que vous avez répondu à la dernière question de notre défi. Vous avez mis tout votre coeur pour faire ce concours alors vous méritez votre récompense. " Il a le sourire aux lèvres, le Colonel Duval. Le représentant du comité Maine-et-Loire de la société d'entraide des membres de la Légion d'honneur, organisatrice du prix Légion d'honneur-citoyennté, félicite à nouveau les jeunes élèves. Durant plusieurs semaines, ils ont travaillé avec leur professeur d'histoire-géographie, Anne Neveu, et leur professeur d'informatique, Philippe Rodriguez, pour venir à bout des questions parfois épineuses posées par le défi. Ils ont remporté le prix, original, imaginé par le comité départemental de la société. Un voyage à Paris. L'affrètement a été offert par la SNCF, qui s'est sentie très concernée : elle est l'une des seules entreprises françaises à avoir été décorées de l'ordre de la Légion d'honneur...
Émilie MICHEL.

 

Retour à la liste des articles